Contenu principal

Bref entretien avec Morris Zaccardi, responsable de la sécurité au travail et de la protection de la santé chez Swissi SA

Qu’associez-vous au terme de sécurité?

Pour moi, la sécurité, c’est avoir le sentiment d’être à l’abri. Lorsque je me sens en sécurité, je n’ai pas peur d’évoluer ni de m’épanouir.

Pour moi, l’image d’un petit enfant dans les bras de sa mère ou de son père illustre parfaitement cette idée. Et je sais de quoi je parle, étant père de trois enfants!

 

Que signifie la sécurité dans votre quotidien professionnel?

Dans mon travail d’ingénieur en sécurité, tout tourne autour de la sécurité. Nos clients me demandent d’améliorer la sécurité au sein de leur entreprise. Le besoin de pouvoir travailler et vivre sans danger est important. Il est également très satisfaisant de pouvoir servir le client en lui donnant de bons conseils, que cela concerne l’organisation de la sécurité dans l’entreprise ou le développement de solutions techniques.

 

Comment contribuez-vous à la sécurité avec votre activité?

La mission première d’un ingénieur en sécurité est d’identifier les dangers potentiels et de proposer des mesures pour éliminer ou, au moins, réduire ces dangers. L’identification des dangers est un élément central du système de sécurité d’une entreprise, notamment dans ma spécialité «Sécurité au travail et protection de la santé». Un contrôle permanent des postes et des processus de travail permet de détecter et, idéalement, d’éliminer les risques évidents ou latents. Parfois, le risque est inévitable, mais il existe cependant des mesures d’amélioration architecturales, techniques et organisationnelles, qui réduisent le risque résiduel à un niveau acceptable pour la direction et les collaborateurs.